Juncal

   Je m’appelle Juncal Díez, j’ai étudié Administration et Direction des entreprises à l’Université de Cantabrie (Universidad de Cantabria), en ce moment je suis au chômage comme une grande partie de jeunes espagnols, cependant, j’ai commencé un stage il y a quelques semaines au sein de la Chambre de Commerce et d’Industrie en France. J’ai trouvé ce stage grâce à mon expérience acquise pendant mon séjour comme étudiante Erasmus en France, dans la ville de Lyon.    

J’ai reçu à travers mon université espagnole en 2010 une bourse pour partir à Lyon en participant dans le cadre du programme Erasmus. Aussi, j’ai eu l’opportunité de recevoir une aide supplémentaire  « Bourse excellence », laquelle m’a rapporté 200€ en plus par mois, il faut dire, dans mon cas, que cette quantité supplémentaire a été un soutien économique important, car le montant reçu en concept de bourse ne correspondait pas au niveau de vie en France.

Le choix de la destination Erasmus n’a pas été facile, ni le pays ni la ville. A cette époque là, tout le monde me conseillait d’aller dans un pays anglophone, mais finalement, j’ai pris la décision de faire mon Erasmus en France, particulièrement à Lyon.  

Premièrement, il y a plusieurs raisons qui m’ont poussées à choisir la France comme destination, parmi elles, j’en ressors la richesse culturelle, l’importance du français comme langue au niveau européen (le français, avec l’anglais et l’allemand, est une langue officielle du travail dans les institutions européennes), la proximité géographique comme pays voisin, la diversité des paysages et les facilités pour voyager autour du pays.

Deuxièmement, pour le choix de la ville, je n’en ai pas douté,  en prenant en compte les partenariats de mon université espagnole avec les établissements français. Lyon constitue la troisième commune de France, classé comme deuxième aire urbaine du pays, capitale de la région Rhône-Alpes, ville universitaire, de la mode, des arts scéniques et de la gastronomie. Aussi, c’est une ville financière et économique avec le deuxième quartier d’affaire français après « La Défense » à Paris et une large liste d’avantages et atouts. D’autre côté, Lyon est célèbre et connue à l’étranger grâce à son équipe de football l’ “Olympique Lyonnais”.

Mon séjour Erasmus à Lyon a marqué un avant et un après au niveau académique et personnel.    

Quant à l’université, j’ai étudié à l’école Institut d’Administration des Entreprises (IAE) de Lyon, laquelle est en partenariat avec l’Université Jean Moulin 3. J’ai pu y approfondir mes connaissances du monde du management et en même temps perfectionner et améliorer mon niveau de français. En l’occurrence, j’ai connu des élèves et des professeurs qui venaient de différents pays, j’ai assisté aux cours de français (Français Langue Etrangère - FLE) et de culture française, et comme dans la grande majorité des universités, j’ai pu pratiquer des sports divers et des randonnées organisées (par exemple, en hiver il y a des sorties dans les Alpes pour faire du ski).

Pour les étudiants en échange, comme dans mon cas, il y a l’option d’obtenir le “Diplôme d’études universitaires françaises” (DEUF), à condition de remplir toutes les conditions exigées. Acquérir ce diplôme n’est pas facile, au contraire de ce que peuvent penser certaines personnes. Le niveau demandé aux étudiants Erasmus est le même que celui exigé aux élèves français, dans certaines cas ce niveau est même plus élevé, en fonction des professeurs.

Concernant la vie personnelle, Lyon est une ville où on ne s'ennuie jamais car il y a toujours des choses à faire, des endroits à connaitre ou des choses à découvrir. Je peux souligner quelques événements, dont « La Biennale de la Danse » au mois septembre, « La fête des Lumières » au mois décembre ou « Les Nuits de Fourvière » en été, parmi d’autres. Tout au long de l’année, il y a possibilité d’assister à des concerts, opéras, ballets, pièces de théâtre de très bonne qualité ou participer à divers cours comme par exemple ceux de cuisine.

Profiter des week-ends pour faire des escapades autour de la région Rhône-Alpes ou pourquoi pas en Suisse (elle se trouve qu’à 30 minutes en « train » ou plutôt nommé pour les français « TGV »). Les étudiants peuvent acheter la “carte 12-25” avec laquelle tu peux avoir des réductions de 50% sur ton billet de train (en France la culture du train est très présente, nous pouvons nous rendre compte dans les gares, lesquelles sont toujours pleines).  

    Bien évidement, comme n’importe quel séjour à l’étranger il y a des soucis. Lyon est une ville parmi les plus cosmopolites de France c’est pourquoi elle est plus chère que d’autres villes françaises. Par conséquent, il faut avoir de l’argent économisé pour y survivre les premiers mois, surtout, ceux qui partent avec un programme d’échange. Je vous encourage à faire face à l’administration française et à s’armer de patience, car le système administratif  est très bureaucratique. Et même si, la nourriture française à une très bonne réputation, je n’en doute pas, les repas espagnols nous manquent quand même.

Je souhaite animer avec ce témoignage à quiconque qui a l’opportunité de faire partir du programme Erasmus et de vivre une expérience enrichissante et inoubliable en choisissant Lyon comme destination.