Alberto, Espagne

Je m’appelle Alberto, étudiant de l’université de Grenade en Grado de l’information et de la documentation, et j’effectue un échange Erasmus à IUT de l’Université Pierre-Mendés-France à Grenoble.

Grenoble est une ville connue comme la capitale des Alpes françaises. Avec plus de 156 000 habitants, c’est le centre d’une agglomération urbaine de 665 000 habitants, la seconde région alpine après Lyon.

Le système éducatif français est très différent, et certains diplômes espagnols n’existent pas sous la même forme en France ; ce sont des masters, des cursus spécialisés ou spéciaux (comme dans mon cas), ou intégrés dans des branches de connaissance plus ou moins larges. Un autre détail à prendre en compte est l’équivalence entre les diplômes. En France, l’offre est plus large, étant donné que le système de Bac+2 à Bac+5 la rend un peu complexe. Ma  recommandation est de consacrer beaucoup de temps lors choix des matières.

Plusieurs personnes de mon entourage m’ont demandé : pourquoi Grenoble, pourquoi la France ?

En ce qui concerne le pays, c’était très clair pour moi : dans un monde où la connaissance des langues et langages est devenue fondamentale pour accéder à un poste de travail, avoir une langue extra peut être vital sur un CV, et si l’on tient compte du fait que par obligation tout le monde parle anglais, et que le français est pratiquement la langue officielle de l’Union européenne…

En ce qui concerne la ville, je n’en ai pas douté après m’être informé sur celle-ci : son importance dans la recherche, l’industrie, la science et bien sûr, le nombre d’étudiants et la qualité de ses universités. Sans oublier le plaisir de pouvoir skier dans les Alpes un week-end, ce qui est très abordable lorsque l’on est étudiant à Grenoble.

Une particularité de la France, c’est que lorsqu’on arrive, on est un étudiant de plus, en mal ou en bien.

« Tu es un étudiant de plus et les professeurs te traiteront comme un français ». Cela peut effrayer ceux qui liront ceci, mais maintenant que je suis sur la fin de mon expérience, je peux leur garantir que je serai reconnaissant de l’intensité qui m’a été inculquée : j’ai appris à travailler, seul, en groupe, et la difficulté est ce qui te rend constant.

Mais d’autre part, il existe des aides disponibles pour tous les étudiants, généralement ce sont des aides pour le logement, qui peuvent correspondre à 40-45% du loyer total, dans une résidence ou un appartement. Nous pouvons aussi bénéficier de réductions de transport, et les abonnements ne sont pas très chers. Les commerces, restaurants…offrent des réductions avec la carte étudiant.


Les institutions et les universités sont très impliquées dans la culture et il est rare que nous n’ayons pas d’activité à faire durant la semaine. En ce qui concerne le coût de la vie, Grenoble est plus chère que l’Espagne, bien entendu en tenant compte du revenu minimum qui avoisine les 1400€… ce n’est pas la ville la plus chère en France.